Acupuncture et Grossesse

4 bienfaits de l’acupuncture pendant une grossesse

De plus en plus souvent, les femmes enceintes font appel aux acupuncteurs. Leur corps n’est plus équilibré, il se modifie, et dépense beaucoup d’énergie. L’acupuncture permet de se préparer sereinement à accoucher, grâce à une médecine alternative à l’écoute de ses patients, ce qui n’est pas toujours le cas des docteurs. Vous êtes seule face à votre acupuncteur.

L’acupuncture pour tomber enceinte

Cette médecine douce est parfaite lorsque vous êtes atteinte d’infertilité fonctionnelle. Ce type d’infertilité n’a pas vraiment d’explication scientifique, ce qui limite les traitements médicamenteux. L’acupuncture est également une bonne solution contre les troubles de l’ovulation et les cycles irréguliers. C’est donc une bonne idée de suivre une cure avant, pendant, et même après une grossesse.
Les aiguilles agiront sur votre glaire cervicale (qui se trouve dans votre vagin, c’est elle qui amène les spermatozoïdes jusqu’à l’utérus) et sur votre muqueuse utérine (parfois l’embryon n’a pas suffisamment d’accroche pour subsister). Si votre embryon ne tient pas, cela peut occasion des fausses couches répétées.
L’acupuncture peut également calmer votre utérus et mieux gérer son apport en sang, ce qui facilite l’implémentation de l’embryon. Tout est question de contrôle du système nerveux. C’est cette même pratique qui aide le corps lors de fécondation in vitro, augmentant même les chances de réussite.

Préparer maman pour l’accouchement

Vous pouvez suivre une cure d’acupuncture lors du dernier mois de grossesse. Votre acupuncteur aura alors recours aux moxas et aux aiguilles. Pendant 20 minutes, vous pourrez profiter du calme et des soins pour aider à la maturation et à la détente de votre col, tout comme aider votre bébé à descendre.
Dans certains cas, l’acupuncture de grossesse peut même retourner le bébé s’il n’est pas dans une bonne position pour l’accouchement. Grâce à cette préparation, votre temps de travail sera raccourci. Ce n’est cependant pas tout, l’acupuncture peut vous aider même pour l’accouchement en lui-même : certains points peuvent le déclencher ! De plus, la stimulation d’autres points peut avoir un effet antalgique.

Un suivi après la naissance

Le mois suivant la naissance de l’enfant est crucial pour la mère : elle doit à tout prix se ressourcer afin de retrouver son énergie d’antan. La grossesse et l’accouchement demandent énormément d’efforts. De nouvelles séances d’acupuncture pourront vous aider à retrouver un équilibre corporel et mental convenable.
C’est aussi le début de la rééducation post-natale. La stimulation de certains points permettent de développer et d’entretenir un certain tonus musculaire au niveau de la sangle abdominale et du périnée. C’est une aide précieuse en cas de problèmes au niveau de l’allaitement (l’acupuncture aide à stimuler la montée de lait), en cas de troubles circulatoires (les fameuses hémorroïdes de grossesse) et urinaires.
En cas de baby-blues, quelques séances vous feront également du bien, votre acupuncteur pourra vous accompagner lors de vos débuts en tant que parent. C’est une épreuve à surmonter en elle-même.

Un anti-douleur naturel

L’acupuncture permet de traiter les troubles fonctionnels, comme les migraines, les troubles digestifs ou les allergies. En aucun cas elle ne pourra traiter vos troubles organiques, comme les tumeurs. C’est donc tout naturel qu’elle permette de vous soulager des douleurs, comme nous l’avions énoncé un peu plus haut. Le soucis de la grossesse est bien souvent le bien-être de la maman : les constipations, les vomissements, les insomnies, les sciatiques, etc. Tous ces problèmes peuvent être réglés grâce à l’acupuncture. Les hémorroïdes et les prurits sont par exemple guéris à 100% ! En cas de tabagisme, sachez que cette médecine alternative possède un taux de réussite de 77% pour la désintoxication tabagique.

L’acupuncture doit être utilisée comme un outil tout au long de votre grossesse. Chaque inconfort et petit problème peut être allégé grâce à cette méthode. Sachez, enfin, qu’elle est totalement indolore et ne présente aucun effet secondaire, que cela soit pour la mère ou le bébé. Ce qui n’est pas toujours le cas de la médecine générale.